Pacte de neutralité soviéto-japonais du 13 avril 1941

Le 13 avril 1941 l'URSS et le Japon signent un Pacte de neutralité pour une durée de 5 ans et une Déclaration commune qui porte sur l'engagement réciproque de respecter l'intégrité territoriale de la République populaire mongole d'une part et du Mandchoukouo d'autre part.

Pessimiste à son arrivée en URSS sur les chances de signer un accord, Matsuoka, le ministre des Affaires étrangères du Japon, manifeste, quelques heures avant la signature du Pacte, son enthousiasme à Schulenburg, ambassadeur allemand à Moscou,

Ce dernier relate sa conversation avec le ministre des Affaires étrangères du Japon dans le télégramme n° 883 daté 13 avril 1941 qu'il envoie à Ribbentrop.

Matsuoka lui a déclaré que "le Pacte de Neutralité était d'une très grande importance pour le Japon. Il ferait une forte impression sur Tchang Kaï-chek et faciliterait considérablement les négociations avec lui. Il aurait aussi pour conséquence un considérable renforcement de la position du Japon contre l'Amérique et l'Angleterre".

Il lui a aussi indiqué que "les journalistes anglais et américains, qui avaient rapporté hier, que son voyage à Moscou avait été un échec total, seraient obligés de reconnaître aujourd'hui que la diplomatie japonaise avait été un grand succès"

La presse communiste présentera le Pacte soviéto-japonais comme une contribution à la Paix reprenant la même analyse qu'elle fit du Pacte germano-soviétique. En réalité, tout comme le Pacte germano-soviétique a garanti à l'Allemagne de ne faire la guerre que sur un seul front, le Pacte soviéto-japonais garantit le même avantage au Japon. A l'invasion de la Pologne le 1er septembre 1939 répondra l'attaque de Pearl Harbor du 7 décembre 1941.


Document 1 : 

Pacte de neutralité 
entre l'URSS et le Japon du 13 avril 1941

Le Présidium du Soviet Suprême de l'Union des Républiques Socialistes Soviétiques et Sa Majesté l'Empereur du Japon, animés du désir de renforcer les relations pacifiques et amicales entre les deux pays, ont résolu de conclure un pacte de neutralité et ont désigné à ces fins leurs plénipotentiaires, à savoir : 

- pour le Présidium du Soviet Suprême de l'URSS : 
M. Vyatcheslav  Molotov, président du conseil des commissaires du peuple et commissaire du peuple aux Affaires étrangères de l'URSS;

- pour Sa Majesté l'Empereur du Japon : 
M. Yosuke Matsuoka, ministre des Affaires étrangères, chevalier de l'ordre du Trésor sacré du premier degré, et
M. Yoshitsugu Tatekawa, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire en URSS, lieutenant général Jusamin, chevalier de l'ordre du Soleil levant et de l'ordre du Milan d'or du quatrième de degré,

lesquels après avoir échangé leurs pouvoirs reconnus en bonne et due forme, sont convenus des dispositions suivantes :

Article 1er -  Les deux parties contractantes s'engagent à maintenir entre elles des relations pacifiques et amicales et à respecter mutuellement l'intégrité territoriale et l'intangibilité de l'autre partie contractante.

Article 2 - Si l'une des parties devient l'objet d'une agression de la part d'une ou plusieurs tierces puissances, l'autre partie contractante observera la neutralité durant toute la période du conflit.

Article 3 - Le présent pacte prend effet à dater de sa ratification par les deux parties contractantes et restera en vigueur pour une période de cinq années. Si aucune des deux parties contractantes ne dénonce le pacte, une année avant l'expiration du terme prévu, il se sera considéré automatiquement prolongé pour une nouvelle période de cinq années.

Article 4 - Le présent acte doit être ratifié dans le plus brefs délai possible. L'échange des instruments de ratification doit avoir lieu à Tokyo également dans le plus bref.

En foi de quoi, les plénipotentiaires susnommés ont signé le présent Pacte en double expédition rédigé en russe et en japonais et y ont apposé leurs sceaux.

Fait à Moscou, le 13 avril 1941, ce qui correspond au 13e jour du 4e mois de la 16e année de l'ère Showa.

Signé :
V. Molotov
Y. Matsuoka
Y. Tatekawa

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire