"La propagande soviétique par avions allemands"

Le 31 octobre 1939, Viatcheslav Molotov, Chef du Gouvernent soviétique et ministre des Affaires étrangères, prononce devant le Soviet suprême de l'URSS un discours de politique étrangère qui, le mois suivant, sera diffusé en France sous la forme de tract par... des avions allemands.

Ainsi, Le Matin du 9 novembre 1939 indique que le 7 novembre un avion non identifié a largué au dessus de la région parisienne des tracts qui reproduisent le discours de Molotov du 31 octobre 1939. Dans un article titré "La propagande soviétique par avions allemands", Le Temps du 16 novembre 1939 mentionne qu'une enquête minutieuse à permis d'établir l'identité de l'avion : il est allemand. Les enquêteurs ont en effet retrouvés des plaques de cuivre portant la mention "Cyclope D.R.P - Hambourg" sur les bandes de métal utilisées pour enserrer les liasses de tracts.

De même, le journal suisse La Sentinelle du 25 novembre 1939 dénonce la diffusion en France de tracts allemands contenant le discours de Molotov du 31 octobre 1939 en précisant qu'il a pu se procurer l'un des exemplaires lancés dans la nuit du 10 au 11 novembre 1939 au dessus de ville Chaux dans le département de la Côte-d'Or.

L'intérêt de la propagande allemande pour cette intervention officielle de Molotov tient à son contenu qui reflète la situation internationale du moment : Traité germano-soviétique du 28 septembre 1939 qui organise le partage de la Pologne entre l'Allemagne et l'Union soviétique, et refus des gouvernements français et anglais d'accepter les propositions de Paix de Hitler du 6 octobre 1939 qui étaient annoncées dans la Déclaration germano-soviétique du 28 septembre 1939.

Dans cette allocution consacrée à la politique étrangère de l'URSS, Molotov dénonce pour la première fois "le caractère impérialiste de la guerre" que font la France et l'Angleterre. Il rappelle que l'URSS apporte son "soutien politique à l'Allemagne dans ses aspirations à la paix". Mieux il affirme qu' "il est insensé, voire criminel de mener une semblable guerre pour l' « anéantissement » de l'hitlérisme en le couvrant du faux drapeau de la lutte pour la « démocratie »." et que "nous avons toujours été de cette opinion qu'une Allemagne forte est une condition nécessaire de la paix solide en Europe".

Le titre du tract allemand résume d'une phrase le discours de Molotov : "Le but des Puissances occidentales est criminel", phrase qui est précédée de la mention suivante : "Le Commissaire aux Affaires Étrangères, MOLOTOW (sic), parle devant le Conseil suprême des Soviets de l'URSS".

Dans le corps du texte, la propagande allemande présente l'allocution de Molotov comme un "grand discours politique" puis avec de larges extraits souligne les cinq points suivants :
1) "Le Chef du Gouvernement soviétique" considère que le but de guerre des puissances occidentales "à savoir « l' anéantissement de l'hitlérisme »" est "tout bonnement criminel".
2) "Le commissaire aux Affaires étrangères Molotov" démontre le "caractère impérialiste" de la guerre que mènent la France et l'Angleterre.
3) "Molotov" fait un exposé détaillé "des rapports d'amitié entre l'Allemagne et la Russie".
4) "Molotov" exclu tout projet de "soviétisation des Etats baltes" et considère que les revendications soumises à la Finlande sont "modestes". La propagande allemande ne conteste pas ces affirmations puisque les deux accords germano-soviétiques signés en 1939 placent les Etats baltes et la Finlande dans la sphère d'influence de l'URSS.
5) "Molotov" condamne le blocus britannique qui vise l'Allemagne : "L'Union soviétique ne peut admettre, dit Molotov, que, par suite de dispositions prises au sujet de la contrebande de guerre en violation du Droit des gens, la guerre soit faite également aux femmes, aux enfants et aux vieillards".

En conclusion, l'alliance germano-soviétique c'est aussi "La propagande soviétique par avions allemands".


Document 1 :  Tract diffusé par des avions allemands en novembre 1939.












Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire